Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dom'innove, La Passion pour l'Innovation Alimentaire

Dom'innove, La Passion pour l'Innovation Alimentaire

Curieuse par toutes les innovations, je vous présente les dernières tendances de l'alimentaire : les produits, les concepts, ... Mes anciens postes en tant que Responsable R&D, Chef de Projet et Chef Produit me permettent d'avoir une vue globale sur les concepts et stratégies.


Des biscuits pour gourmandes exigeantes

Publié par Dom'Innove sur 14 Août 2012, 11:53am

Catégories : #Tendances

Publié le 27 juillet 2011 dansSudOuest Gourmand

Lauréate du concours Talents de la création d’entreprise en Aquitaine, Laurence Rolland-Siret a créé Le collectif des gourmandes, contre les diktats de la minceur.

Al’heure où les régimes en tout genre et le « manger-bouger » font la une des médias, l’initiative d’une jeune femme, habitante d’Estillac, est là pour déculpabiliser les plus friand (es) de petits gâteaux. À 37 ans, Laurence Rolland-Siret vient de créer sa première entreprise de fabrication de biscuits, « réservés aux gourmandes ».

 

En 2009, après six ans en tant que responsable diététique chez Nutrition et santé, cette mère de deux enfants décide de se lancer dans sa propre aventure. L’envie de créer une structure à partir de rien, et surtout de participer, pour la première fois, à la conception du produit, de A à Z. Le souhait également de trouver un produit, pour celles, (mais aussi ceux), qui « veulent se faire plaisir au moment du goûter ».

« Je trouvais qu’il n’y avait aucun produit alimentaire, destiné aux femmes, sans qu’il y ait une connotation de minceur ou de diététique », regrette-t-elle. Ainsi, elle souhaitait créer un produit « nouveau et fait pour les femmes ». Six mois après avoir quitté son emploi, elle dessine en mai 2010, une première ébauche de son projet.

 

Elle cherche à créer un biscuit gourmand, dont le goût serait « innovant ». Elle prend des premiers contacts avec des entreprises de fabrication artisanale, dès l’été. L’Agropole d’Agen accepte de lui louer un couloir de production. Des premières séries sont émises dès septembre. Depuis, toute la fabrication se fait dans la cité agenaise.

 

Créer un sablé du Sud ouest

Rapidement, le nom de l’entreprise s’impose : le Collectif des gourmandes, en accord avec la notion de se faire plaisir avant tout . Sa recette : mélanger tradition et modernité. « Notre pays dispose de nombreuses recettes du terroir, qui méritent d’être modernisées », énonce-t-elle. Ainsi, elle souhaite « créer un sablé du Sud-Ouest ».

Elle met très vite au point ses propres recettes, dont quatre sont actuellement en vente : chocolat-fèves de tonka, figues-pignons de pin, cranberries-pavot-cardamone, sésame-graines de lin et de tournesol.

 

« Un véritable tremplin »

Par hasard, elle apprend l’existence d’un concours Talent de la création d’entreprise. Elle remplit un dossier dans la catégorie artisanat et commerce, « sans trop vraiment y croire. » En mai, sa candidature est présélectionnée. Un mois plus tard, elle gagne et reçoit 1 500 euros. « Cette somme m’a permis d’embaucher un salarié à la production », indique-t-elle.

Cette année, en Aquitaine, 18 candidats ont tenté leur chance à ce concours, crée en 1997. Ce prix régional permet à son dossier de se qualifier pour le même concours, à l’échelle nationale. « Sans aucun doute, c’est un véritable tremplin, qui permet d’acquérir une certaine visibilité, assure-t-elle. D’ici trois ans, « si ce rythme continue », Laurence Rolland prévoit de créer cinq emplois.

SAS Gourmandes & Cie, 05 53 77 20 47

 

Je trouve cette initiative très promettante et déculpabilisante des envies de gourmandises !!!!

Les concours régionaux apportent un réel appui aux entrepreneurs, quelque soient leurs âges, leurs produits, ....et c'est ce qui nous permet de découvrir de multiples nouveaux produits ....

que ce soient en Ile de France, avec le concours organisé par le CERVIA; en région Rhone-Alpes avec le PEA CRITT; dans le Vaucluse avec Trophélia; ou encore dans le Nord Pas de Calais ....

Merci à l'ACTIA de soutenir l'ensemble de ces centres techniques et transferts de technologies.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents