Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dom'innove, La Passion pour l'Innovation Alimentaire

Dom'innove, La Passion pour l'Innovation Alimentaire

Curieuse par toutes les innovations, je vous présente les dernières tendances de l'alimentaire : les produits, les concepts, ... Mes anciens postes en tant que Responsable R&D, Chef de Projet et Chef Produit me permettent d'avoir une vue globale sur les concepts et stratégies.


La Stévia ... une alternative confirmée !

Publié par Dom'Innove sur 29 Février 2012, 16:01pm

Merisant se taille la part du lion sur le marché de la stévia

sources : Agra-Alimentation et Extrasucre
En GMS, le marché des édulcorants à base de stévia a doublé en 2011, atteignant près de 20 M EUR, quand celui des édulcorants classiques a baissé de plus de 15 %, certainement affecté par la relance des débats sur l'aspartame.  
Merisant, premier acteur à avoir investi le segment, est celui qui a le plus profité de cette croissance avec des prises de part de marché considérables. Sur un an, la part de marché de Pure Via (poudre, sticks et morceaux) a progressé d'environ 8 points, à 61,6 % et celle de Canderel Green (pastilles) d'environ 5 points, à 17 % (1).
  L'autre acteur important du marché est Hermesetas avec Steviasweet, et les produits co-brandés Truvia et Daddy sont pour l'instant peu distribués.

« Les morceaux, que nous avons lancé il y a un an, sont en passe de devenir la première référence du marché avec 4 M EUR de ventes », explique Olivier Badinand, directeur marketing de Merisant France et Benelux. Pour lui, un des moteurs de croissance du marché vient des acheteurs de sucre, réticents aux édulcorants de synthèse, qui trouvent avec la stévia un produit qui correspond à leurs attentes. « 50 % des acheteurs de la marque Pure Via viennent directement du sucre », précise-t-il.
C'est pour cette cible que Pure Via relance sa poudre. Les boîtes en carton de 80 g vont laisser place à des doypacks de 250 g, avec une poudre qui a vraiment l'aspect du sucre. « Nous avons travaillé de façon à trouver une équivalence facile à mettre en œuvre avec le sucre. Notre poudre est deux fois plus sucrante et les consommateurs sauront qu'une cuiller équivaut à deux cuillers de sucre », explique Olivier Badinand. Autre avantage, le produit tient bien à la cuisson et permet de faire dorer les pâtisseries.
Pour 2012, Merisant estime le potentiel de croissance du marché à 40 %. Une manne qui commence à intéresser les MDD.
  
 

Les produits sucrés sont ceux des souvenirs d'enfance ...

Comment satisfaire sa gourmandise sans se culpabiliser ???

Les industriels ont trouvé ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents